12 ème Jour – Ikebukuro (bis), Asakusa et Odaiba

kaminarimon asakusa tokyo japan

Ce matin, on retente le Bosaikan. Vous savez, celui qu’on a tenté de faire le 3ème jour de notre voyage mais qui était fermé! (Si vous avez oublié c’est ici que ça se passe). Encore une fois, on a failli loupé le coche!! 😱

Le simulateur de séisme

Donc, nous revoilà au centre de prévention des risques à Ikebukuro et cette fois c’est bien ouvert! Yeeahh!!✌️Nous sommes donc accueillis par une adorable dame, qui nous demande ce que nous souhaitons voir (je rappelle qu’au centre de prévention des risques, il n’y a pas que le simulateur de séismes à faire, il y a aussi l’extinction d’incendie intéractif, l’évacuation d’une zone enfumée, etc…) On lui indique donc que nous sommes venus pour le simulateur de séismes. Et là, c’est le drame (façon journaliste) Elle prend un air désolé (avec un soupçon de stress quand même dans les yeux😅) et nous indique que la « séance » vient tout juste de commencer!! Noooon c’est pas possiiiiible!! 😭 Visiblement, notre mine déconfite lui fait nous proposer de rejoindre un groupe d’allemands. Daijōbu! Daijōbu! qu’on lui dit!! (Ca ira! Ca ira! dans le texte) Du coup, nous voilà au beau milieu de ce groupe qui, par chance, a un traducteur japonais/allemand et finalement on a bien fait d’intégrer le groupe!! Car avant de pouvoir monter sur la plateforme de simulation, un membre du centre explique, en japonais donc, ce qu’il s’est passé lors des séismes au Japon et notamment celui de Mars 2011. Avec mon niveau de japonais plus que basique, je ne comprends pas grand chose mais le traducteur retranscris tout en allemand et ma femme elle, comprend l’allemand (en tout cas assez pour comprendre ce qu’il se dit) Bref, le moment où l’on doit monter sur la plateforme arrive. On  laisse une partie du groupe monter en premier, ce qui nous laisse voir ce qui nous attend. Derrière la plateforme il y a un écran géant où est diffusée une vidéo du tremblement de terre de 2011, pendant que la plateforme elle, se secoue dans tous les sens. Vient ensuite notre tour. On s’installe donc à la table et on attend que la vidéo commence. Aux premières secousses de la plateforme il faut se mettre direct sous la table en se protégeant avec un coussin (on n’oublie pas qu’on est dans un centre de prévention hein, ils sont là pour nous montrer comment réagir dans ces moments là!!) Quand le groupe d’avant était sur la plateforme, je trouvais qu’ils avaient du mal à rester sous la table, mais je n’ai pas fait mieux, loin de là! 😱 C’est juste hallucinant la violence des secousses!! Et il va sans dire que c’est de la « gnognotte » par rapport à ce qu’ont vécu les japonais en 2011 ! Nous on savait que la plateforme allait trembler, du coup on n’était pas paniqués, rien ne tombait à coté de nous, il n’y avait pas le grondement de la Terre, etc… je ne peux donc imaginer ce qu’ils ont ressenti!! Ensuite, on nous a proposer de regarder une vidéo sur comment surviennent les séismes et comment se forment les tsunamis, le tout entrecoupé de vidéos de Mars 2011.

 

bosaikan ikebukuro tokyo japan
Pas facile de rester sous la table!

Sensō-ji et Asahi

On attaque le début d’après-midi par Asakusa. Direction la Kaminarimon (porte de la foudre). Reconnaissable grâce à son énorme lanterne rouge suspendue (et à la foule amassée juste devant), il s’agit de la première porte à traverser afin de rejoindre le Sensō-ji. On arrive ensuite dans la Nakamise-dōri, allée marchande bondée de monde (un peu comme la Takeshita-dōri) où les odeurs de nourriture vous donneront forcément envie de manger un petit quelque chose!! 😂 On arrive difficilement à se faufiler à travers la foule pour voir ce que proposent les diverses boutiques, mais on arrive quand même à faire nos petits achats-souvenirs!😂  Vient ensuite la Hōzōmon (2nde porte à traverser, porte de la maison du Trésor) puis nous voilà au coeur du Sensō-ji. Y’a du monde mais pas trop, la plupart étant au bâtiment principal afin d’y faire leur prière (après avoir lancé quelques piécettes, bien entendu!!) Les bâtiments sont magnifiques, que ce soit la pagode à 5 étages ou le bâtiment principal, on en prend vraiment plein les yeux! Le moment est idéal pour se poser et admirer…..

 

 

On revient ensuite vers la station ,on traverse le pont qui passe au-dessus de la rivière Sumida, avec une magnifique vue sur la Tokyo Skytree ainsi que sur le siège social d’Asahi composé du bâtiment doré ainsi que du bâtiment avec la flamme. Notre objectif est simple: boire une bonne bière Asahi tout en haut du bâtiment doré, le Asahi Beer Hall, qui ressemble à une chope de bière!! Si si, regardez: le doré représente la bière et les fenêtres « cubiques » du sommet, la mousse de la bière!! La flamme d’à côté, Asahi Flame,  a été designé par un architecte français Philippe Starck (non ce n’est pas le frère de Tony Starck aka Iron Man!! 🤣) et est censée représenter une goutte de bière (ou un truc comme ça!! 😝)…. Finalement, bon nombre de japonais l’appelle « kin no unko » qui, en français devient : la crotte d’or!! 🤣 Bref, dans notre cas, notre objectif est atteint et si vous êtes amateur de bière je vous conseille d’aller en boire une au sommet de Asahi Beer Hall, car non seulement les bières Asahi sont bonnes mais en plus le cadre est sympa et la musique agréable (ça fait très lounge) et la vue est simplement magnifique!! 😍

 

 

Odaiba

On décide à présent de terminer notre sortie du jour par l’ile Odaiba, ile superficielle « dédiée » au divertissement. Etant à Asakusa, on peut y aller directement en bateau sur la rivière Sumida en se présentant au guichet Tokyo Cruise (situé en bas du pont) ou alors rejoindre la station Shimbashi puis de prendre la ligne Yurikamome afin d’y aller en monorail (ce train qui se conduit tout seul et qui passe sur le Rainbow Bridge). Ce sera cette seconde option pour nous!! Une fois arrivés sur Odaiba,un seul mot vient à l’esprit : c’est immense!! Clairement, on pourra pas tout faire surtout qu’on est en fin d’après-midi!! 😱 En plus des nombreux magasins présents sur l’ile, on y trouve le batiment de FujiTv (reconnaissable à sa grosse boule « incrustée » dans le bâtiment), le fameux Oedo Onsen Monogatari (sorte de « parc » consacré aux sources chaudes), Joypolis (parc d’attraction de Sega),etc… Pour notre part, on se contente de visiter Venus Fort, centre commercial au style « Italie de la Renaissance » avec comme particularité que tout le plafond représente le ciel!! Et l’illusion marche très bien, on se croit en plein air (un jour sans vent!! 🤣). Direction ensuite le Gundam géant, aujourd’hui disparu (mais qui sera remplacé par un autre en 2019). Il s’agit s’agissait d’une statue représentant un des robots de la série du même nom, mais à taille réelle!! Soit 18m de haut!! Impressionnant!! Et quand on est fan d’animés, ce genre de petit plaisir n’a pas de prix!! 😍 On n’est aussi fan de voitures alors on fait un tour au showroom de Toyota pour y voir les modèles qui roulent en terre nippone, essayer un simulateur de conduite (qui n’est ni plus ni moins qu’un Gran Turismo!!), quand soudain on entend un moteur qui rugit, des pneus qui crissent,… En fait, on peut meme embarquer dans une voiture (en tant que passager je pense) et faire du drift (dérapage) sur route mouillée!! 😍 Coool sauf que l’énooooorme file d’attente nous contraint de ne pas y participer!!😓 Tant pis, ce sera pour une prochaine fois!! Il est temps pour nous de rentrer, on passe devant l’énorme roue qui est maintenant toute illuminée, on regarde une dernière fois le Rainbow Bridge, qui porte bien son nom une fois la nuit tombée et on reprend le monorail afin de rentrer à l’hôtel… La journée a été bien remplie, on est un peu crevés là!! 😂  Sur ce, je vous dis à bientôt pour le prochain article et n’hésitez pas à laissez vos impressions en commentaires!!

 

 

2 Replies to “12 ème Jour – Ikebukuro (bis), Asakusa et Odaiba”

  1. article très intéressant

    1. Merci beaucoup!!

Envie de laisser un p'tit mot?