2 ème Jour – Shibuya, Meiji-Jingū, Harajuku et…. des robots!!

shibuya

Maintenant, direction le quartier de Shibuya ! Mais avant ça, laissez-moi vous raconter ma nuit car comment dire…. elle n’a pas vraiment été reposante!! Alors oui, je vais mettre ça sur le dos du décalage horaire ( jet-lag pour les intimes) , que l’excitation d’être au Japon n’est pas vraiment retombée mais aussi à cause de la machine à laver – Naniiii? Quelle machine à laver? – Tout à fait! (quand je vous dis que notre hôtel est trop classe, je mens pas! looool) On en a une dans notre chambre et on a décidé de la mettre en route pour le plaisir la veille.

Sauf que….. j’ai beau avoir appris les kanas (hiraganas et katakanas, syllabaires japonais) et quelques notions de grammaire + vocabulaire, je ne m’étais pas préparé à utiliser un lave-linge dont les programmes sont en kanjis (idéogrammes chinois)… Bon y’a bien le mode d’emploi mais il est basico-basique (si si ça se dit!! lol) donc je lance un programme au hasard sauf que…… le lavage a duré 5h!!! Donc oui dormir essayer de dormir avec la machine en route (même si elle fait pas le bruit de celle de mémé), baaaah c’est pas facile!! MAIS PEUT IMPORTE !!

L’excitation reprend le dessus (on dormira mieux ce soir) et on se dirige au restaurant de l’hôtel pour prendre le p’tit-dèj’. Je vous passe le fait que j’ai confondu le poisson avec du poulet (et du poisson le matin ça surprend!! bref, je l’ai déjà dit je suis un boulet!!) mais à part ça, le buffet proposé est très bon et le choix est là.

 

restaurant 371

 

Le chien de Shibuya

Bon, reprenons ! Donc on va à Shibuya et forcément, on commence par aller voir la statue d’Hachiko (qui a dit : »c’est qui ça Hachiko? » Toi là-bas au fond, tu sors!! looool) Minute wiki « ON »=>Hachiko, c’est ce chien fidèle qui accompagnait son maitre à la gare de Shibuya tous les matins et qui l’attendait tous les soirs que celui-ci revienne du travail. Après la mort de son maitre, Hachiko a continué de venir tous les jours à la même heure pour attendre son maitre, pendant 7 ans!! C’est pourquoi, il a été décidé de lui ériger une statue en son honneur => minute Wiki « OFF »! Bon, j’en étais où?Ah oui! 

Maintenant qu’on a réussi, tant bien que mal,  à prendre la photo qui va bien avec Hachiko, on traverse le Shibuya Crossing non pas une fois, non pas deux mais trois fois de suite!! Alors oui c’est complètement naze de faire ça mais depuis le temps que je voulais le traverser !! (que voulez-vous, on se refait pas!! lol pour tout vous dire, il m’arrive même de le regarder en direct!! )

 

 

Mes premiers manga en japonais

Allez, on se dirige dans la basuketto boru sutorito (basket ball street) , on flâne, on prend le temps de regarder tout et n’importe quoi. Les rues en elle-même sont des points d’intérêts! Nos yeux ne savent plus où regarder!! Les devantures des magasins, le sol hyper propre (oui même dans la rue!) ,  les gens détendus dans la rue, tout est différent de chez nous!! C’est vraiment très agréable de se balader en toute quiétude…

Ensuite, direction un Book-off afin de dénicher un manga pas cher et là, c’est l’hallu!! Ce choix de dingue qu’il y a !! Pour la petite précision, il s’agit de mangas d’occasion mais n’oublions pas, nous sommes au Japon donc les mangas sont dans un état irréprochable!!  Et pour 100 yens (moins d’un euro) faut pas se priver!! Hmmm j’aime bien cette façon de voir les choses!! Du coup, on prend une collec’ complète!! Baaam 29 tomes!!  Au passage, on remarque qu’il n’y a pas que des mangas, mais aussi des CD, DVD, BR, etc… (ainsi qu’un rayon adulte carrément accessible à tous!!)

 

 

Shopping à Shibuya

On enchaine avec Mandarake, lieu saint où on trouve moult goodies en tout genre, que ce soit des jouets rétros (entendre par là jouets des années 80-90), des cartes Dragon Ball Z, Pokémons, des figurines, bref une véritable caverne d’Ali Baba!! Par contre pas si facile à trouver!! Une petite pancarte dans la rue indique l’entrée et faut descendre quelques étages en sous-sol pour le trouver!! Autant dire que le magasin est pas très grand mais correct quand même !! Ensuite on fait un tour au Disney Store et on reste un peu sur notre faim…. Ce store n’est pas très grand et à part du Mickey et de la Minnie y’a pas grand chose (en tout cas le jour où on y a été).

On reflâne dans les rues et on tente la Shibuya 109. Je dis « on tente » car j’ai lu ici et là, que c’était assez « spécial » comme endroit!! looool Alors oui c’est spécial mais on a bien aimé!! Imaginez: 8 étages dédiés à la mode féminine où règne un chaos sonore composé des musiques de chaque magasin (musique bien évidemment différente selon le style du magasin)  ET les discussions de la clientèle ponctué de « Kawaiiii« , « Suteki« , « Sugoi » et j’en passe!!  Franchement, ça vaut le détour!!

Il commence à faire faim comme on dit, donc direction le Burger King qu’on a reperé tout à l’heure dans la basuketto boru sutorito (pour ceux qui ont oublié: la basketball street) !! Quuuooooiii? Vous ne mangez même pas japonais?? C’est honteeeuuxx!  Alors oui, j’avoue c’est pas top MAIS là fallait qu’on teste les Kuro Burger!! Leur particularité est que le pain, la sauce et le fromage sont noir car teintés à l’encre de seiche!! Visuellement chelou mais rien de différent au niveau du goût!! Faut juste pas sourire sur les photos juste après!!

 

 

Ecrin de verdure à Tōkyō…

C’est bon, le ventre est rempli? Alors direction le Meiji-Jingū, sanctuaire en hommage à l’empereur Meiji et à l’impératrice Shoken. Pour y accéder, il faut passer par l’immense allée qui se trouve derrière la station Harajuku. Une fois dans cette allée, quelque chose surprend…On est coupés de la ville!! C’est le silence total, c’est hyper reposant!! On continue d’avancer, on passe devant 2 « murs » d’offrandes =>des tonneaux de saké par dizaine et en face des tonneaux de bourgogne, également par dizaine. Impressionnant! On finit par arriver au sanctuaire et une fois de plus l’effet « waooouh » est là!! C’est magnifique!!

On fait le tour des « stands » qui ne sont ni plus ni moins que des offrandes, on en profite pour prendre un omikuji (divination japonaise qu’on tire au sort) et par chance, la prédiction est bonne donc je la garde (si la prédiction n’est pas bonne, il faut l’accrocher à un arbre ou au portique qui se trouve généralement à coté).  On en profite également  pour remplir une « ema » qui est une plaquette en bois sur laquelle on inscrit un souhait et qu’on accroche au portique dédié. Par chance, nous avons pu voir un mariage traditionnel en partant et la mariée était magnifique!!

 

 

… puis la foule

On enchaine avec le quartier d’Harajuku, où on passe rapidement par la Takeshita Dori. Harajuku c’est le quartier de la mode comme Shibuya. La différence est qu’à Harajuku, c’est plus des créateurs indépendants ça fait un peu plus « underground » je trouve, les styles sont plus affirmés et différents!! C’est ce qui fait le charme de ce quartier!! On rejoint ensuite Omotesando, la célèbre avenue qui est comparée aux Champs-Elysées, car composée de plein de magasins les uns à coté des autres et dont certains sont luxueux.

On « visite » le Kiddyland, magasin de jouets sur plusieurs étages (idéal pour ramener des souvenirs aux enfants) et on fait un tour dans Omotesando Hills, complexe « shoppingesque » (ça aussi ça existe!! lol) où se trouvent des marques un peu plus premium on va dire (un peu comme les galeries Lafayette). Au moment où nous y sommes,  il y a un stand devant Omotesando Hills où une commerciale de Panasonic (je crois?) vante les mérites d’un de leur sèche-cheveux et n’hésite pas à demander aux gens de venir afin qu’elle puisse en  faire la démo!! Excellent! J’adore!

 

 

Soirée à Kabukichō

Un restaurant pas comme les autres

Ohlà! Mais le temps passe vite!! Faut qu’on retourne sur Shinjuku!! Plus précisément, dans le quartier « chaud » de Kakukicho (par chaud, j’entends qu’on y trouve des magasins un peu « olé olé » et où on peut y voir des berlines allemandes blanches aux vitres teintées , synonyme qu’il y’a du yakuza dans le coin!!) Pour autant, pas un gramme de stress, on profite!! Ouais mais à la base qu’est-ce que vous êtes venus faire là? Alors tout simplement, voir un spectacle bien what the fuck! Vous avez dû sûrement en entendre parler, il  s’agit du Roboto Resutoran (Robot Restaurant).

Alors, il n’a de restaurant que le nom car il s’agit plus d’un spectacle pendant lequel tu peux te claquer une dent creuse, mais le spectacle est juste dément!! Il faut juste pas être sensible des oreilles ni être épileptique, car ça envoie dans tous les sens!! Ca commence par un spectacle de taïkos (tambours japonais) décorés avec des néons, pour enchainer avec des combats façon Power Rangers et une danse de robots sur des musiques endiablés tout ça accompagné des cris aigus des filles sur scène!! Un joyeux bordel de 2h en gros, mais franchement c’est top (surtout avec la petite canette de saké qu’on peut acheter avant ou à l’entracte )

Une fois le spectacle fini, on décide d’aller faire un tour dans le Golden Gai (quartier où les ruelles sont très très étroites, les échoppes très petites). L’ambiance est particulière (ça fait un peu glauque), on découvre en effet, les izakayas (bars) où il n’y a que  très peu de clients à l’intérieur tout simplement parce qu’à 5 clients c’est plein (je suis pas forcément très loin de la vérité!! )

Un restaurant comme tant d’autres à Tōkyō

On se fait un p’tit resto ensuite et notre envie se porte sur un okonomiyaki pardon un monjayaki (eh oui à Tōkyō c’est comme que ça s’appelle) Ca tombe bien, je vois sur Googlemaps qu’il y en a un pas loin (vers Kabukicho d’ailleurs donc on y retourne) sauf qu’ une fois à l’endroit indiqué impossible de le trouver!! Bon bah va falloir demander aux gens!!Aïe!! Un couple de japonais passe devant nous et je tente un fébrile et chevrotant : « Sumimasen, okonomiyaki resutoran wa doko ni arimasu ka? » (« Excusez-moi, où se trouve le restaurant d’okonomiyaki? ») Et là, les deux lèvent le doigt et me montre le resto qui est tout simplement juste au dessus de ma tête –aaarff j’ai pas pensé à regarder en l’air, trop habitué à avoir les resto au niveau du sol!! – Mais au moins, ils m’ont compris!! -Yeeaaah! (petite satisfaction personnelle!)-

Donc on monte, la serveuse nous installe et ça fait même pas deux minutes qu’on est là, qu’un couple de japonais se lève de leur table et nous offre le plat qu’il n’avait pas mangé!! Eeeeuuuh c’est quoi le délire? La serveuse voit la scène et s’approche de nous, discute avec le couple et nous dit, en anglais, que les clients n’avaient plus faim et que donc ils nous l’offre et que cela nous sera pas facturé!!  Sériieeeuxx!!?? Trop sympas!! On a enchainé les « arigatou gozaimasu » (« merci beaucoup »)  tellement on est restés scotchés!!

Du coup, le repas a été doublement bon!! Il est à peu près 23h quand on sort du resto et les rues sont encore blindées!! C’est trop bon ça ! Du coup on en profite pour se faire une p’tite séance de Game Center (bâtiment de plusieurs étages remplis de bornes d’arcade) afin de finir tranquillement la soirée!!

 

 

Merci de m’avoir lu! N’hésitez pas  à laissez vos impressions en commentaires!!

 

 

Envie de laisser un p'tit mot?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.