5 ème Jour – Gros coup de coeur!! Miyajima!!

miyajima torii

C’est encore un grand beau temps qui nous attend (tôt) ce matin. Tant mieux!! On aurait été comme des cons des andouilles s’il avait plu…. 🤣 Bref, on se dirige tranquillement vers la gare, à pied, pour profiter de la ville… On arrive à la gare, on monte dans le train direction Miyajima!! Trente minutes de train plus tard, on descend à la station Miyajimaguchi Mais!!Mais!! C’est quoi ce moooonnde??!!😱 Alors oui, ne croyez pas descendre tranquille du train hein!! (bah oui, Miyajima est l’un des trois plus beaux site du Japon!! Alors forcément y’a du monde….) Bon ça a l’avantage que, comme je ne savais pas trop où était l’embarcadère, j’ai suivi la foule!! –autre technique de Sioux! 🤣- On montre nos JRP (oui oui! c’est compatible avec le ferry!! 👍), on embarque et…. Bah ils sont où tous les gens de tout à l ‘heure? Ils sont restés à l’embarcadère!! Visiblement c’était un groupe et ils s’attendaient entre eux!! Yeeeaaah!! Du coup, la bateau est pas très rempli, impec’!! C’est parti pour 10 minutes de traversée…..

 

 

Le sanctuaire d’Itsukushima

Ca y est! On pose le pied sur l’ile! C’est beau… très beau. -Eeuuuh par contre il fait chaud là non?- Oui!! Du coup, on se dit que visiter le sanctuaire et les alentours avec cette chaleur va être pénible si on n’a pas une bouteille avec nous… Ca tombe bien, y’a un distributeur pas loin! (au Japon, y’a des distributeurs de boissons partout! ) On avance… Premiers pas, premiers daims. Ici, comme à Nara, il y’a des daims partout!! Alors bon, on s’en approche, mais pas trop (s’agirait pas de prendre un coup de sabot!! Non parce qu’on sait pas comment ça réagit ces bêtes-là!!😅) et finalement c’est lui qui vient à nous!! Allez, une petite caresse et ça ira!! 😅 Continuons….. On marche le long de la mer de Seto… On voit Hiroshima de l’autre coté…. C’est relativement calme comme endroit…. On croise quelques boutiques avant d’apercevoir ce qui annonce l’entrée d’un sanctuaire: un torii. Celui-ci est accompagné de shisas. Les shisas sont à la base les gardiens de l’ile d’Okinawa. Ils sont toujours en couple: à droite, le mâle qui, avec sa bouche ouverte, effraie les mauvais esprits et à gauche la femelle qui retient les bons esprits avec sa bouche fermée. A partir de là, le chemin est bordé de petites lanternes en pierre , typiques du Japon. Hey, on voit les pieds du torii dans l’eau! On y est. Il est là devant nous! Immense, majestueux. Combien de fois je me suis imaginé être là en regardant des photos sur le net et enfin j’y suis!! L’émotion est grande!! On se dirige vers les guichets du sanctuaire (300 yens) et c’est parti pour une visite de ce sanctuaire qui a plus de 1400 ans!! Le sanctuaire a encore les « pieds » dans l’eau, du coup le rouge vermillon laqué contraste énormément avec le bleu de la mer, c’est tout simplement magnifique!! On aperçoit un ponton sur lequel on s’imagine bien en photo avec le grand torii derrière nous. Pas la peine de préciser qu’on n’est pas les seuls à avoir cette idée!! C’est notre tour. Contrairement aux personnes précédentes, on n’a pas de perche à selfie… –hmmm pas grave, je vais tendre mon bras au max!!- Voyant notre posture ridicule, un japonais se propose de nous prendre en photo!! Je sors un bon vieux « arigatou gozaimasu » et c’est parti pour la pose! –s’il te plait fais pas tomber le téléphone!– (oui parce que le ponton, il est en bois donc y’a de l’espace entre les lattes!! Heureusement notre inquiétude ne se voit pas sur la photo! 😆) Il nous rend le téléphone, on le remercie, on s’incline et on reprend notre visite.

 

Visite du Daisho-in

On sort du sanctuaire, on se balade dans le « bourg » , on regarde les maisons, on croise des daims (encore) et on se dirige vers le temple Daisho-in. Ce temple, construit il y’a plus de 1200 ans, a la particularité d’avoir non pas une statue, ni 2 statues, ni 3 statues mais 500 statues bouddhiques!! Et chacune de ses statues a une expression unique (il paraît car je n’ai pas vérifié chacune des statues! Oui je suis faible). On emprunte la Niomon (reconnaissable grâce a ses deux statues pour éloigner les esprits), puis un escalier où l’on peut faire tourner les roues à mains (faire tourner la roue correspond à la lecure d’un sutra) et on découvre le temple, composé de plusieurs pavillons. Le fait qu’il soit niché en pleine nature et dont l’accès est moins aisé (escaliers), fait qu’il y’a beaucoup mais alors beaucoup moins de monde!! Le seul bruit qu’on entend, c’est le bruit des cascades d’eau qui sont pas loin! On est donc vraiment tranquille pour admirer les nombreuses statues. Elles sont toutes plus belles les unes que les autres et certaines sont un peu cachées donc on se prend à faire une « chasse au trésor »pour dénicher ces merveilles!!

 

 

Une activité non prévue

On regarde la carte qu’on nous a donné à l’arrivée sur l’ile et on remarque qu’on avait complètement occulté l’ascension du Mont Misen! C’est à dire qu’avec ses 535 m de hauteur, on se voyait pas trop s’aventurer là-dedans!! (enfin là-dessus, je veux dire) Alors que dit la carte? 2h de montée par le chemin le plus difficile (2000 marches)… Mouais, ils disent ça mais c’est en allant vraiment tranquille!! Allez, je pense qu’on en a pour 1h30 nous!! Pauvre petit inconscient que je suis!! (surtout qu’on est pas des grands sportifs) Mais bon, en même temps, ça nous occupera jusqu’ à temps que la mer redescende afin qu’on puisse aller au plus près du torii! Il est quelle heure? Midi passé! Ok on a laaaargement le temps! On mangera après la descente! Allez c’est parti!

 

misen mount
On le sait pas encore mais ça va être dur!

 

On commence tranquillement (on a le temps). Quelques marches ici et là (rien de bien méchant, elles sont larges et la montée est douce), entrecoupées de chemins soit de terre, soit de pierres….. On est en PLEINE nature! C’est magique!! On aperçoit un petit « autel » à un moment donné et…. on en profite pour s’asseoir! –Naniiii?😱- Euh oui en fait là on fait un peu moins les fiers car mine de rien, baaah ça demande de l’effort (pas sportifs que j’vous dit! 😆) –Ca fait combien de temps qu’on monte?…… 15 minutes…… Quuuoooiiiii?😱- Ok ça va être plus dur que prévu qu’on se dit…. -Qu’est-ce qu’on fait? On fait demi-tour?- Oui parce que là on le sent bien que ça va être la galère…. -Non non on y est donc on va au bout!! Si on le fait pas on va regretter! On va juste y aller VRAIMENT tranquille!- On continue…. Certains passages sont un peu ardus quand même mais la nature est tellement belle qu’on préfère profiter de tout ça que de se plaindre. On croise même un daim (décidément)!! On croise également certains panneaux peu rassurants… Ceux-là annoncent des mamushi, des vipères quoi…. C’est marrant mais après avoir vu ce panneau on regarde nettement plus le sol !! 😆

 

 

Deux heures qu’on grimpe. On commence à avoir sérieusement faim. Les bouteilles qu’on a acheté en arrivant sur l’ile prennent tout leur intérêt là. Le plus dur dans cette ascension, c’est lorsque les chemins redescendent (oui oui!!). A chaque fois que ça arrive on se dit: « oh non ça va remonter encore plus dur après » Héééé oui! Pendant ces deux heures, on a croisé des gens. Certains, comme nous, galéraient… D’autres, étaient en marche active!! 😱 De notre coté, on se décourage pas (et même temps ça fait longtemps qu’on a plus le choix que de continuer!) on continue de scruter le paysage, on aperçoit à plusieurs reprises, des pierres empilées ici et là….Amusant… Et curieux à la fois!! (je crois que ça a un rapport avec la stabilité=> si la personne arrive à les faire tenir, il aura un avenir stable… Dites L’automne s’installant, les érables commencent tout doucement à rougir… On arrive devant une « porte » avec ses deux gardiens, elle est magnifique mais elle me dit quelque chose… Fais voir la carte! Je crois que je l’ai vue dessus…. Bingo!! Le sommet n’est plus très loin! Rhhaaa enfin!! 😅

 

Juste après cette « porte » (« juste après » étant tout relatif), on arrive sur une sorte d’esplanade où il y a plusieurs pavillons ainsi que pas mal de monde malgré tout et on y trouve notre Saint-Graal…. Un distributeur de boissons! Oui parce que les bouteilles de 50cl, elles ont pas fait long feu durant l’ascension!! On se pose. On regarde les jizo, ces petites statues qu’on a vue déjà en bas (d’ailleurs on en voit une avec des lunettes de soleil!! excellent!), pendant qu’une agréable odeur d’encens se répand, provenant d’un des pavillons. Mais, on n’est pas au « vrai » sommet…😭 Allez un dernier effort, on y est presque!! Alors on continue et on y arrive… Trois heures. On a mis trois heures pour atteindre le sommet! 😱 On est rincés!! Mais clairement, ça vaut le coup! La vue est magnifique!! Alors oui, on en à ch… mais c’était vraiment sympa cette ascension en pleine nature avec des points de vue tous plus beaux les uns que les autres!

 

 

La descente

Bon, faut redescendre maintenant. Madame choisit le téléphérique mais moi je préfère redescendre à pied! Par contre je reprends pas le même chemin (pas fou non plus)!! Cette fois, j’emprunte le chemin facile. Quelle sacrée différence!!😱 Finis les escaliers!! C’est que du chemin plat!! Du coup, pour pas que ma femme m’attende trop longtemps en bas, je me paye le luxe de descendre en petite foulée!! 😎 Je prends quand même le temps de contempler le paysage surtout qu’il est encore plus beau quand on ne fait pas d’effort!!🤣 Finalement en à peine 30 minutes je suis en bas mais le téléphérique n’est toujours pas arrivé. Je me balade en attendant. Des toriis par ci, des carpes koi par là, j’aperçois même des pavillons qui ont l’air d’être des maisons, sûrement des ryokans (auberges traditionnelles japonaises). Ah! Je vois une foule de touristes qui descend du téléphérique…

 

 

 

Retour vers le ferry

Madame est revenue, on finit tranquillement la descente pour rejoindre le torii flottant. La mer s’est complètement retirée s’est hyper impressionnant!! Du coup on peut aller toucher le torii (tant bien que mal car bon nombre de gens veulent faire pareil, normal!) et s’apercevoir que celui-ci n’est pas enfoncé dans le sable mais par son propre poids!! La poutre supérieure qui pèse 7 tonnes (elle est remplie de galets) + les six pieds permettent au torii de résister aux typhons et aux séismes. Impressionnant et ingénieux comme système!! On quitte l’endroit pour aller finir notre journée par des emplettes et par goûter l’une des spécialités de l’ile : le Momiji Manju! C’est un gâteau en forme de feuille d’érable et fourré généralement avec de l’anko (pâte de haricot rouge sucrée) mais aussi au chocolat, crème patissière, etc..suivant les variétés. C’est extrêmement bon et comme on n’a pas mangé de la journée, autant vous dire qu’on s’est pas privé!! On poursuit notre shopping dans l’allée commerçante principale, puis on décide de rejoindre le ferry. Une fois arrivés à la gare d’Hiroshima, la fatigue se fait bien sentir. C’est décidé, ce soir c’est repas vite fait (onigiri et salade) dans un conbini (petite supérette) et après au lit!! Demain on change de ville!!

Que pensez-vous de Miyajima? Avez-vous envie d’y aller?

 

 

Envie de laisser un p'tit mot?