8 ème Jour – Kinkaku-ji, Arashiyama et… Nara (bis) !

kinkaku-ji kyoto

On entame aujourd’hui notre 3ème jour sur Kyoto et on va aller au nord de la ville pour aller visiter un lieu hautement touristique (oui encore) et un lieu un peu plus calme (enfin ça c’est ce que je croyais, la réalité est toute autre, vous allez voir…) Allez, c’est parti!

Kinkaku-ji: le célèbre pavillon d’or

C’est encore de bonne heure qu’on se lève ce matin. On sait qu’il y aura du monde que ce sera blindé au Kinkaku-ji donc on anticipe. D’ailleurs, c’est quelque chose que je trouve de différent avec Tokyo. Contrairement à Tokyo, où je trouve qu’il y’a du monde partout (donc finalement je ne m’en rends plus trop compte), ici à Kyoto, c’est peu dense globalement mais surchargé sur les lieux touristiques! (normal me direz-vous mais je trouve que cela contraste énormément avec le reste de la ville…. Bref, on s’en fout c’est pas bien grave!! 😅) Alors, j’en étais où?… Ah oui! Donc, pour aller au Kinkaku-ji rien de plus simple, il suffit de prendre le bus et de s’arrêter à l’arrêt Kinkakuji-mae (mae voulant dire « devant »). Il n’est que 9h30 environ et comme prévu c’est méchamment plein de touristes!! 😱 La loose, on va encore piétiner comme hier… On paye l’entrée (400 yens chacun) puis baaah on suit la foule!! (comme des touristes quoi!!😂)

 

 

Une fois les premiers batiments passés, on arrive dans une sorte de parc/jardin où la foule est encore plus dense -sérieux, c’est quoi cette foule de malade?!! j’imagine même pas l’après-midi !! 😱- Des photos par-ci, des photos par-là, on continue d’avancer lorsque l’on arrive sur un attroupement de touristes!! Le voilà!! Le Kinkaku-ji est devant nos yeux (enfin,pour être précis, juste devant nos yeux y’a les touristes hein!! 😝) et sincèrement, c’est une claque visuelle!! On a la chance d’avoir le soleil encore avec nous ce matin donc le pavillon « brille » vraiment!! –Bon, où je vais me mettre pour le prendre en photo, moi?- Oui parce que là, il faut faire preuve de patience pour se frayer un passage au plus près du pavillon pour avoir LE cliché qui va bien (d’ailleurs on le prend tous un peu sous le même angle ce pavillon, n’est-ce pas? 😜) Surtout que bon, j’ai juste un smartphone pour faire les photos, pas de « vrai » appareil photo donc je ne peux pas trop me permettre de zoomer sinon, c’est la cata!! 🤣

 

kiknkaku-ji kyoto
La photo ne rend pas justice au pavillon!! :'(

 

On reste un certain temps (ou un temps certain, c’est au choix) en admiration devant le Kinkaku-ji mais on finit par continuer la visite. Et là: Heeeyyyy , mais y’a personne! Bon, oui j’exagère. Un peu. Un peu beaucoup même. Y’a du encore du monde après LE spot pour prendre le Kinkaku-ji en photo, mais c’est quand même plus agréable. On a l’impression de respirer! Donc, la visite se poursuit par un chemin à travers le parc (chemin qui passe d’ailleurs derrière le Kinkaku-ji et qui permet de l’apprécier sous un angle « moins connu ») pour se finir, bien évidemment par les traditionnelles boutiques où nous craquerons –faibles touristes que nous sommes– sur un porte-bonheur ainsi qu’un sensu (éventail japonais) avec le Kinkaku-ji imprimé dessus….

 

kinkaku-ji kyoto
Là, on voit un peu plus qu’il « brille »

 

Finalement, on sort du site plus rapidement que prévu (on aurait pu dormir un peu plus alors! 😝) on enchaine alors avec notre deuxième destination en s’arrêtant devant un stand au passage, pour goûter un mitarashi-dango (boulette de mochi sur un batonnet recouvert de sauce soja douce 🍡).. Miam!!

La bambouseraie d’Arashiyama

Direction l’ouest de Kyoto. Cette fois, c’est la bambouseraie qui nous intéresse. On reprend donc le bus mais on n’a pas vraiment géré car on ne descend pas au plus près de la bambouseraie…😅 Pas grave, on en profite pour admirer les maisons et le paysage que l’on croise avant d’arriver sur l’allée commerçante. Petit tour dans les boutiques, puis on bifurque dans une toute petite allée qui nous mène directement dans la bambouseraie. Et là, c’est le drame! Je vous explique. Lorsque l’on cherche des photos de cette bambouseraie sur le Net, on tombe souvent sur des photos montrant une  allée vide entourée de bambous d’un vert magnifique, où on se croirait perdu en pleine nature…. Vous voyez de quelle image je parle? Jetez un oeil ici… En réalité, c’est pas ça du tout!! Là encore c’est blindé de monde 😭!! Impossible d’avoir cette allée « vide » justement (surtout qu’elle n’est pas très longue, donc n’espérez pas faire une photo tranquille un peu plus loin!! Non, non !!) Quant au vert magnifique, je comprends rapidement que Photoshop m’a bien eu!! 😢

 

Du coup, on va pas dire que la déception est là car malgré tout c’est beau mais je m’en étais fait une autre idée…  Bref, on commence à avoir faim et il s’agit maintenant de savoir comment occuper notre après-midi car pour le coup, je pensais que ces deux excursions nous auraient occupés plus longtemps que ça!! 😅

Nara nous revoilà!

La dernière fois que nous sommes allées à Nara (y’a deux jours en fait), ça a été un joli fail (si vous n’avez pas lu l’article, je vous invite à le faire en cliquant ici). Donc, vu qu’on a laaaaaargement le temps, et qu’on tient absolument à voir le Todai-ji (plus grande construction en bois au monde, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO), on décide de retourner à la Kyoto Station. Il faut prendre la Nara line. Comme c’est une ligne appartenant à la compagnie JR, on présente à nouveau nos JRP et c’est reparti pour 45 minutes de trajet « gratos » (il faut dire que le fait d’avoir les trajets illimités avec le JRP aide grandement à faire ce  qu’on est en train de faire, c’est à dire « réparer » nos fails! 😝) Cette fois, quand on arrive, TOUS les commerçants sont ouverts (c’est bon signe) et y’a un peu plus de monde. Il est un peu plus de 15h, le Todai-ji ferme à 17h, on est bien. On se présente donc aux guichets et on paye 800 yens et à nous le Todai-ji! On voit direct le Daibutsu-den (batiment principal) après avoir payé et en effet, il en impose!! Mais ce n’est rien comparé à quand on est juste au niveau de l’entrée!!

 

 

Rentrons maintenant à l’intérieur du Daibutsu-den. Dès l’entrée, on aperçoit le Grand Bouddha de bronze, magnifique et imposant. Le batiment abrite également plusieurs statues dont des dieux bouddhistes, chacun regardant dans une direction cardinale (il s’agit des Four Heavenly Kings) ainsi que des stands où on peut acheter divers objets. Il est également intéressant de lever les yeux afin de voir comment, à l’époque, ils ont pu construire un tel batiment.

 

 

On revient ensuite sur l’allée commerçante, pour déambuler dans les boutiques et grignoter un petit quelque chose rapidement pour éviter de se faire repérer par les daims et donc, qu’ils ne nous lâchent plus après!! 😁

Retour sur Kyoto après 45 minutes de train et balade dans les rues pour finir la soirée bien comme il faut: on se fait un petit okonomiyaki dans un restaurant « Donburi » et petit bonus à la sortie du resto, on assiste à un petit « concert » d’un gars qui pousse la chansonnette et qui vend ses cd’s direct sur le trottoir!!  Vu le public groupé autour de lui, c’est plus un chanteur pour ado mais bon c’est sympa quand même!!😄

 

Voilà, au prochain article, on quitte Kyoto le temps d’une journée une nouvelle fois, pour aller…..😜 (surpaaaïïse!)

Envie de laisser un p'tit mot?