Comment préparer son voyage au Japon ? Que faire à Kyōto ?

Quittons à présent Tōkyō et rendons-nous dans la région du Kansai et plus précisément à Kyōto. Kyōto saura vous charmer par son côté traditionnel mais aussi par son côté « ville à taille humaine ». Allez, suivez le guide !

Cet article fait partie d’une série de 4 articles dont voici les liens des articles suivants:

Comment préparer son voyage au Japon ?

Comment préparer son voyage au Japon ? Que faire à Tokyo? (1ère partie)

Comment préparer son voyage au Japon ? Que faire à Tōkyō? (2ème partie)

Comment préparer son voyage au Japon ? Que faire à Kyōto ?(vous êtes là)

Les activités/visites

La gare de Kyōto => Eh oui! Aussi surprenant que cela puisse paraître, je vous conseille vivement de visiter la gare ! Premièrement, l’architecture de celle-ci ne vous laissera pas indifférent. Elle est constitué de plusieurs étages ainsi que d’un jardin suspendu donnant vue sur le sud de Kyōto (si le temps vous le permet, vous pourriez apercevoir le bâtiment du siège de Nintendo situé à environ 20 min à pied). Autre point architectural surprenant : le Skyway, cette passerelle située à une quarantaine de mètres au dessus de l’espace central de la gare. Sans oublier les nombreux magasins qui sauront combler vos envies de shopping dont notamment un Depachika (magasin en sous-sol) Isetan.

Nintendo => Pour les fans de la firme j’ai envie de dire, car pour être honnête, la bâtiment n’a rien d’exceptionnel! L’avantage, comme dit précédemment, c’est qu’il n’est qu’à 20 minutes à pied au sud de la gare de Kyōto. L’occasion de découvrir des petites ruelles sympathiques et de découvrir des coins avec moins de touristes pendant le trajet.

nintendo kyoto japan
Le voilà! C’est sobre hein?
logo nintendo kyoto japan
Nintendooooo!

Le Kiyomizu-dera => Situé à l’Est de Kyōto, ce temple est en fait un complexe regroupant sanctuaires shintoistes et temples bouddhistes. Pour y parvenir, vous devrez affronter une horde de touristes le long de l’allée marchande au bout de laquelle se trouvera la porte Niō-mon. Suivez ensuite les touristes (tout en admirant les différents bâtiments que vous croiserez dont une pagode) et vous finirez par arriver sur le bâtiment principal reconnaissable à sa structure particulière (il est monté sur pilotis). Une fois en haut, vous pouvez profiter d’une magnifique vue sur Kyōto. Attention, le bâtiment est en travaux jusqu’en 2020. Au Nord du bâtiment principal, allez faire un tour au Jishu-jinja, le temple de l’amour !

Le Fushimi Inari Taisha=> Le célèbre sanctuaire aux 10 000 torii ! (notamment vus dans l’excellent film Mémoires d’une Geisha) Ce sanctuaire est dédié à la divinité Inari (divinité des affaires, de la croissance,…) et vous verrez bon nombre de statues de kitsune (renards) tenant une clé dans sa gueule. Ici également, vous serez accueillis par une foule de touristes (à moins que vous n’arriviez de bonne heure le matin) mais ne vous laissez pas décourager. Une fois le double tunnel detorii passé (c’est-à-dire quasiment au début), la foule se fera nettement moins dense, celle-ci préférant retourner faire des achats à l’entrée du sanctuaire. Le principal atout de ce sanctuaire, c’est qu’il est possible de profiter du calme que celui procure une fois qu’on prend de la hauteur. En effet, il y en a pour quelques heures afin d’en faire le tour et il vous faudra grimper quelques marches mais vous y découvrirez des coins vraiment surprenants qui vous laisseront d’agréables souvenirs!! Ne faites pas comme tout le monde, poursuivez la visite jusqu’au bout!!

Le Kinkakuji (pavillon d’or) => Son côté un peu « bling-bling » du fait qu’il soit recouvert d’or, ne laisse personne indifférent. Soit on aime car on le trouve justement de toute beauté, soit on le déteste car cela contraste avec le côté « zen » du jardin où il est situé mais également avec le côté authentique de Kyōto. Néanmoins il serait dommage malgré tout de ne pas aller le voir et de se faire sa propre idée. Attention, touristes en masse !! PS: à noter qu’il existe également le Ginkakuji (pavillon d’argent) moins prisé des touristes mais plus authentique !

kinkaku-ji kyōto japan
La photo ne rend pas justice au pavillon!! :'(
ginkakuji kyōto japan
Le pavillon d’argent

La bambouseraie d’Arashiyama => Située au Nord-Est de Kyōto, la bambouseraie est une bouffée d’oxygène et surprend, pour nous occidentaux, de par le fait de voir autant de bambous. Mais au-delà de la bambouseraie qui se contemple via un chemin d’une centaine de mètres, c’est le quartier d’Arashiyama qui est plaisant. Ambiance « campagne » asurée, malgré une forte présence touristique. Une fois encore, évitez les axes principaux !!

Gion => Comment ne pas oublier le célèbre quartier des Geisha ? Ce quartier typique s’apprécie d’autant plus le soir, lorsque les ruelles sont faiblement éclairées par les lumières des maisons. Il existe un endroit, le Gion Corner, où vous pourrez apprécier un spectacle d’arts traditionnels avec des Geisha moyennant 3150 yens par adulte. Profitez d’être à Gion pour vous rendre au Kodai-ji, le temple aux érables et aux bambous où vous pourrez même voir un spectacle de vidéo-mapping ! (consultez le site pour connaitre les dates). Sans oublier le Yasaka-jinja, le sanctuaire dédié à la divinité des océans, Susanō. Il accueille également le fameux Gion Matsuri en juillet. PS: Si vous croisez une ou plusieurs Geisha, ayez du respect envers elles et ne leur courez pas après pour les prendre en photo! Soyez discrets ou, encore mieux, demandez-leur la permission. Dans ces conditions, il y a de fortes chances qu’elles acceptent !

Merci d’avoir lu cet article, j’espère qu’il vous a plu. J’en ai pas parlé dans cet article mais lorsque vous êtes à Kyōto et que le temps vous le permet, allez faire un tour à Nara, Osaka ou encore Otsu!! Rendez-vous bientôt pour le dernier article de cette série !!

Mata ne !

Envie de laisser un p'tit mot?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.