Mon apprentissage du Japonais – Méthodes et outils – 1ère Partie

hiragana katakana japonais

Alors, dans cet article (et ceux qui suivront) , je ne vais PAS me poser en « professeur de japonais ». Je n’ai pas du tout cette prétention car je n’ai ABSOLUMENT pas le niveau pour cela (je ne suis que débutant…. avancé on va dire 😂)! D’autres le font à merveille (j’en parlerai bien évidemment dans un prochain article)! Non, moi ce que je veux faire ici, c’est partager les livres, applications smartphones et sites web que j’ai utilisé ou que j’utilise encore ainsi que ma « méthode » (je pense notamment à l’apprentissage des kanas et kanjis). Je pense que c’est une bonne idée, car c’est toujours intéressant d’avoir un retour sur tel ou tel outil (de mon point de vue en tout cas! 😛).

Préambule : pourquoi avoir voulu apprendre le Japonais?

Commençons par le commencement, vous voulez bien? J’ai toujours eu envie (enfin,depuis le lycée, début de cette passion dévorante pour le Japon) d’apprendre le japonais, ou en tout cas de pouvoir le lire et de le comprendre… (vous savez, pour lire des mangas en japonais, comprendre les textes de chanson, regarder des films en VO, etc… rien de bien original me direz-vous!) Sauf que vouloir c’est bien mais ça suffit pas! J’ai, à plusieurs reprises, tenté de m’y mettre et à chaque fois, j’abandonnais au bout de quelques jours (heures?😅) car je trouvais ça insurmontable! Tous ces hiraganas et ces katakanas à mémoriser c’était, à l’époque, un truc de malade (alors qu’aujourd’hui c’est « peanuts » ✌️) et je ne parle même pas des kanjis!! Tous ces traits à mémoriser, leur lecture japonaise, leur lecture sino-japonaise et leur signification ont eu raison de mon envie d’apprendre cette langue…. J’avais beau essayer d’attaquer directement par la grammaire et/ou le vocabulaire, cela ne marchait pas non plus car j’étais tôt ou tard confronté aux kanas (hiraganas et katakanas) que je ne connaissais pas donc…. baisse de motivation et…. abandon. 😓

Mais lorsque j’ai programmé notre voyage au Japon, ça m’a reboosté pour m’y mettre sérieusement car je savais que les Japonais et l’anglais c’était pas trop ça et que pour se repérer, comprendre les menus des restaurants (très important ça!!😅) ou demander un renseignement, il serait judicieux de connaitre les « bases »!

Hiraganas et Katakanas

J’ai donc commencé par apprendre les 46 hiraganas. Pour info, les hiraganas servent à écrire les mots dont on ne connait pas l’écriture en kanji, les particules grammaticales et permettent également de lire certains kanjis quand ils (les hiraganas) sont écrits en tout petit au-dessus des kanjis,… bref c’est la base. Voici à quoi ils ressemblent:

hiragana japonais
http://www.escale-japon.com/cours/table_hiragana.jpg

Ca en fait des signes n’est-ce pas? Du coup, pour être sûr de bien les mémoriser, j’y ai été tranquille, c’est à dire que j’apprenais 5 signes par jour et je faisais des lignes, des lignes et encore des lignes!! Oui oui comme au CP!! 😂 Exemple: le lundi je me concentrais sur la colonne des « a,i,u,e,o » et je faisais 3 lignes de « a« , 3 lignes de « i« , etc…. Le mardi, même chose mais sur la colonne des « ka, ki, ku, ke, ko » et ainsi de suite jusqu’à les connaitre tous par coeur!! Et à chaque fois que j’apprenais une nouvelle colonne, je ré-écrivais celles apprises les précédents jours afin de ne pas les oublier!! Autant vous dire que ça en fait des pages mais c’est terriblement efficace (en tout cas pour moi)! Après chacun son rythme hein, y’a moyen de tout apprendre en une seule fois ou au contraire faire que 2 signes par jour!! Tout dépend de votre capacité/envie d’apprendre et du temps que vous pouvez y accorder!! Moi je préfère faire un petit peu de japonais mais souvent plutôt qu’une fois de temps en temps mais à bucher comme un âne!! 😂 Bref, une fois qu’on les connait, attention c’est pas fini!! Eh oui, certaines colonnes changent de son suivant si elles ont un petit  » (dakuten) ou un petit ° (handakuten) et puis il y a aussi les combinaisons du style ki+ya= kya, ki+yu=kyu, etc… (oui parce que j’ai dit que je faisais pas un cours non plus hein!!😂) Mais ça après, c’est déjà plus simple!

Ensuite, j’ai attaqué les 46 katakanas. Ceux-là servent pour retranscrire des noms étrangers ou bien des onomatopées. Le gros avantage, c’est qu’il y a exactement les mêmes sons, les mêmes combinaisons et les accents  » et ° feront également les mêmes sons que pour les hiraganas! En gros, y’a juste à apprendre les tracés! Voici à quoi ils ressemblent:

katakana japonais
http://www.escale-japon.com/cours/table_katakana.jpg

 

Donc là, on change pas une méthode qui gagne et j’ai appliqué le même procédé que pour les hiraganas. Par contre, bizarrement, bien que leurs tracés paraissent plus simples, quand je tombe dessus, j’ai toujours un petit instant de réflexion avant de les déchiffrer, c’est moins naturel pour moi…. Sûrement parce qu’on les trouve moins souvent (ou bien parce que je suis un boulet!!😅) Donc voilà, une fois que vous connaissez ces deux syllabaires, c’est déjà un bon début, vous pouvez déchiffrer pas mal de choses!! 👍 (mais vous ne pourrez toujours pas comprendre ce que vous déchiffrez 😓) Pour ça, il va falloir s’attaquer à la grammaire et au vocabulaire, et là il va falloir s’aider de livres, de sites ou encore d’applis que je présenterai dans de prochains articles! (je comptais parler des livres dans cet article mais du coup ça risque de faire trop long!! 😆)

PS: si vous avez compté le nombre de signes dans chaque tableau (quoi, vous m’avez pas cru quand je vous disais qu’il y avait 46 signes?😱 ), vous avez dû remarquer qu’il y avait 48 signes (bon vous avez eu raison de ne pas me croire!😂) aussi bien dans les hiraganas que dans les katakanas… En fait, les signes « wi » et « we » ne sont plus utilisés de nos jours, c’est pour ça! (après si vous tombez dessus, c’est que vous avez pas de pot, c’est tout!!)

J’espère que cet article vous a plu et, éventuellement, donné envie de vous lancer dans l’apprentissage des kanas, et je vous dis à bientôt!!

N’hésitez pas à partager votre méthode (ou votre avis sur la mienne) dans les commentaires, ça peut toujours servir à d’autres personnes!! 😜

 

2 Replies to “Mon apprentissage du Japonais – Méthodes et outils – 1ère Partie”

  1. Déjà bravo et merci pour tes articles très complets, je reviens en arrière pour partager également mon expérience si ça peut servir… Pour les kana j’ai utilisé des PDF à imprimer pour apprendre en traçant ici pour les hiragana : http://happyfu-fu.com/hiroshiandsakura/ls_hiragana_stroke.html et là pour les katakana : http://happyfu-fu.com/hiroshiandsakura/ls_katakana_stroke.html#4tachitsuteto . J’ai également utilisé en complément, une application android gratuite qui sert également pour les kanji de N5 à N1, le vocabulaire, les nombres… que je trouve vraiment pas mal : Obenkyo disponible là : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.Obenkyo&hl=fr

    1. Merci Lao pour ton commentaire ça fait plaisir! Merci également d’avoir partagé tes liens! J’aime beaucoup le système des fichiers pdf, le site explique bien comment faire ses kanas (dommage de ne pas l’avoir connu à mes débuts! 😅) Concernant Obenkyo, elle m’a l’air intéressante et bien complète!!👍

Envie de laisser un p'tit mot?